webleads-tracker

Une meilleure visibilité sur les chiffres de production et les arrêtés financiers – Insign

temoignage-insign

L’univers des agences de communication est en constante évolution, avec des défis croissants et des besoins changeants. Matthieu Didailler, le CFO d’Insign, une agence de conseil stratégique et opérationnel basée à Lyon, Paris, Tournon, Dakar et Los Angeles, partage comment l’outil Furious a transformé leur approche de la gestion financière.

Quels sont vos principaux enjeux chez Insign ?

Les gros enjeux qu’on a aujourd’hui, c’est de pouvoir sortir du modèle d’appel d’offre. Aujourd’hui, on vient du monde de l’agence de communication. On s’oriente de plus en plus vers le conseil car le modèle d’appel d’offre s’essouffle. Il réduit les libertés avec une concurrence forte et des prix négociés à la baisse. Un travail demandé en amont est finalement payé une fois sur trois, ce qui n’est plus acceptable.

Quels outils utilisiez-vous avant Furious ?

Avant, on utilisait un outil plus financier, sans nommer de marque. C’était un outil orienté sur des capitaux de gestion et des suivis d’affaires. Mais il était décalé par rapport à notre métier. Ce qui nous a poussé vers Furious, c’est que l’outil était adapté à nos experts et à nos différents métiers.

Le principal avantage de Furious pour vous ?

Le principal avantage de Furious, c’est qu’il est d’abord orienté métier versus un outil financier. Un chiffre ne vit que s’il est partagé et enrichi par tous les acteurs de la chaîne. En tant que financier, rien n’est pire qu’un chiffre qui ne vit pas. Plus les acteurs partagent ce chiffre et ont un consensus autour, mieux on anticipe.

Qu'est-ce qui a changé depuis l'intégration de Furious ?

Depuis l’intégration de Furious, notre closing se passe de façon contemporaine. On est capable de lire nos chiffres de production presque quotidiennement et on arrête nos résultats le dernier jour du mois. Avant, on devait attendre J+2, J+5, voire J+10. Furious nous permet de nous projeter vers l’avant, de planifier et d’anticiper.

Pour finir, ta killing feature indispensable ?

La killing feature indispensable, c’est le nombre de jours planifiés sur le mois. Cela nous permet de voir où nous en sommes par rapport aux objectifs fixés en termes de prévisions. Cela nous aide à anticiper les sujets, à accélérer les démarrages clients et à mieux planifier.

logo Furious

Inscrivez-vous à notre newsletter

Vous recevrez chaque mois toute l’actualité de FURIOUS