webleads-tracker

Etes-vous équipés pour la réforme de la facturation prévue en 2024 ?

Nombre de nos utilisateurs faisaient appel à Excel, voire à Word ou InDesign pour les plus audacieux, avant de découvrir Furious pour créer leurs devis et factures.

Cependant, au-delà des limites esthétiques et du temps consacré à ces tâches, le choix de ne pas utiliser un logiciel de facturation dédié s’avère être une véritable erreur dans la gestion quotidienne de votre entreprise.

En effet, une facture établie sans l’utilisation d’un logiciel agréé (qu’il soit mono-tâche ou ERP comme Furious) peut être juridiquement contestée. De plus, l’intégration d’un outil de facturation à votre système de gestion présente de multiples avantages, et c’est précisément ce que nous allons vous détailler.

Pour commencer, un logiciel de facturation vous permet d’avoir un meilleur reporting et un suivi précis de la TVA. Vous avez l’assurance que toutes les mentions légales et obligatoires sont présentes sur vos documents, conformément aux exigences de la direction générale des finances publiques (DGFIP). Cela est d’autant plus important si vous êtes une entreprise assujettie à la TVA ou si vous réalisez des opérations avec le secteur public.

Un logiciel comme Furious s’assure que chaque facture émise respecte les normes en vigueur, en affichant clairement les informations essentielles telles que le numéro SIREN, l’adresse de l’émetteur et du destinataire, ainsi que les détails relatifs à la livraison ou à la prestation de service.

Lorsqu’une facture est établie, elle doit être transmise via une plateforme de dématérialisation agréée par la DGFIP, assurant ainsi une transmission sécurisée des données de transaction. En 2023, le report de la voie d’entrée en vigueur de l’obligation de la facturation électronique entre entreprises a été acté, ce qui implique que toutes les entreprises concernées par la facturation doivent être prêtes à émettre leurs factures sous un format structuré et conforme aux exigences de la DGFIP.

Pour résumer, l’utilisation d’un logiciel de facturation est désormais un élément crucial dans la gestion administrative de votre entreprise. Il garantit la conformité de vos documents, facilite la transmission des données essentielles à la DGFIP, et vous fait gagner un temps précieux. Ne sous-estimez pas l’importance de cette étape et assurez-vous de choisir la meilleure solution pour votre entreprise, afin d’être parfaitement prêt pour l’entrée en vigueur de la généralisation de la facturation électronique.

La facturation électronique, c’est l’envoi et la réception de factures sous un format numérique, permettant un traitement plus rapide, sécurisé et éco-responsable. Elle a pris une place prépondérante dans le monde des affaires, notamment avec les évolutions législatives qui la rendent obligatoire dans de nombreux cas.

Les avantages de la facturation électronique pour les entreprises

L’adoption de la facturation électronique représente un levier de croissance et de sécurité pour les entreprises, quel que soit leur secteur d’activité.

Ainsi, intégrer la facturation électronique dans vos processus n’est pas seulement une obligation légale, c’est également une opportunité d’optimiser votre gestion et de renforcer la sécurité et l’efficacité de vos transactions commerciales.

L’obligation de digitalisation des factures en bonus

L’Etat français via la Loi de Finances de 2020 et 2021 souhaite accélérer son plan de modernisation de la vie économique des entreprises (ou e-invoicing) et la transmission de données à l’administration fiscale (ou e-reporting). A titre d’exemple, certains pays comme l’Italie sont plus avancés que nous sur le sujet.

L’obligation de digitalisation des factures sera donc effective au 1er juillet 2024 dans tous les échanges B2B.

Pourquoi ?

Le coût de traitement des factures est non négligeable et la différence entre la version papier (évaluée à 10 euros) VS la version dématérialisée (évaluée à 1 euro) parle d’elle-même… #ahouiquandmême

Il est également évident qu’il est plus facile de s’assurer de la bonne réception des factures, de simplifier les échanges entre fournisseurs et clients, et d’accélérer l’ensemble du processus en passant par la dématérialisation. Mais cela implique que toutes les parties prenantes soient en capacité d’émettre et de recevoir des factures électroniques.

La facture électronique est-elle obligatoire en France et qui est concerné ?

Depuis l’annonce de la Loi de Finances de 2020 et 2021, l’État français a clairement affiché sa volonté d’accélérer la digitalisation des transactions commerciales et des échanges de données avec l’administration fiscale. Mais alors, la facture électronique est-elle devenue une obligation pour toutes les entreprises ?

L'impact de l'obligation de la facturation électronique sur les PME et les grandes entreprises

L’obligation de passer à la facturation électronique va avoir un impact conséquent sur le fonctionnement des entreprises, et particulièrement sur les PME qui n’ont pas encore franchi le pas du numérique.

Pour les PME :

Pour les grandes entreprises :

Les dates clés de mise en œuvre de la facturation électronique obligatoire

La mise en place de la facturation électronique obligatoire va se faire progressivement, avec des dates clés à ne pas manquer.

Cependant, il s’agit des dates initialement prévues. Or, la mise en place est reportée et sera décidée durant la loi de finances pour 2024.

En résumé, la transition vers la facturation électronique est non seulement une obligation légale, mais elle représente aussi une opportunité pour les entreprises de moderniser leurs pratiques, de gagner en efficacité et de renforcer la sécurité de leurs échanges commerciaux. Il est donc crucial pour chaque entreprise de se préparer et de s’adapter à ces changements pour rester compétitive et en conformité avec la législation.

Quels délais pour être en conformité ?

Laurent Chetcuti, avocat associé KPMG, a partagé son expertise auprès de dafMag.fr :

“A compter du 1er juillet 2024, toutes les entreprises devront être en mesure de recevoir une facture électronique. A cette même date, les grandes entreprises auront obligation d’émettre des factures électroniques. Cette obligation sera effective à partir du 1er janvier 2025 pour les ETI et 1er janvier 2026 pour les TPE et PME. Il s’agit ici de prendre en compte la structure juridique de l’entreprise et non du groupe. »

Deux choix s’offriront à vous à ce moment là :

Comment devront être mes factures ?

Vous l’aurez compris, l’Etat, et plus largement, l’Union Européenne, souhaite par cette directive uniformiser et structurer les factures, afin de renforcer la cohérence, la sécurité et la qualité des données ainsi transmises en continu à l’administration fiscale.

Les factures émises et reçues devront impérativement respecter un format spécifique et des données précises afin d’être traitées automatiquement.

Adieu donc aux formats papier et PDF non normés !

Vous devrez également communiquer à l’administration fiscale vos données issues :

Quels sont les standards et formats à respecter pour les factures électroniques ?

Pour se conformer à la nouvelle législation et garantir une transition en douceur vers la facturation électronique, il est essentiel de comprendre les standards et formats que vos factures doivent respecter.

Pourquoi ces formats ?

Données à communiquer :

En résumé, adopter les bons formats et standards pour vos factures électroniques n’est pas seulement une question de conformité ; c’est aussi un moyen de simplifier et d’accélérer vos processus de facturation, tout en réduisant les risques d’erreurs. Cela représente une étape cruciale pour s’assurer que votre entreprise est prête et équipée pour répondre aux exigences de la facturation électronique obligatoire.

Quels sont les risques si je ne suis pas en conformité ?

Il est évident que la facturation électronique est une arme efficace pour lutter contre les délais à rallonge de paiement, améliorer votre BRF et ainsi éviter la faillite. Aujourd’hui, près de 420 milliards de dettes financières sont estimées en France !


Ceux qui ne seront pas en conformité seront pénalisés : « Pour le non-respect de l’e-invoicing, elles risquent une amende de 15 euros par facture, limitée à 15.000 euros par an. Pour le non-respect du e-reporting, l’amende est de 250 euros par transmission, limitée elle aussi à 15.000 euros par année civile. Mais la principale pénalité se situe, de manière indirecte, au niveau du cash. Si une entreprise ne transmet pas une facture électronique, elle ne sera tout simplement pas payée » indique encore Laurent Chetcuti.

Comment je m’y prépare ?

Nul vent n’est favorable à qui ne sait où aller

On remet à plat ses outils et on anticipe le choix de son partenaire. Au passage, jetez un oeil à ce TOP 10 des pièges à éviter lors de la migration d’un ERP. 😉

Furious détecte automatiquement les factures à émettre, assure un rapprochement bancaire, anticipe votre trésorerie à 12 mois , échange de manière autonome avec vos équipes et vous fait gagner du temps. Et surtout vous permet d’être en conformité avec la réglementation à venir.

modalites-de-paiement-devis-furious

Quelles sont les étapes à suivre pour mettre en place la facturation électronique dans son entreprise ?

La mise en œuvre de la facturation électronique est un processus qui requiert de l’organisation et de la précision. Voici les étapes clés à suivre :

Plateforme de facture électronique : comment choisir la bonne solution ?

Le marché offre une multitude de solutions de facturation électronique, et il est crucial de choisir celle qui correspond le mieux à votre entreprise.

Bref, tout changement est une opportunité et cette réforme vous donne une raison de plus de prendre un ERP.

Contactez-nous pour une démo rapide, qui peut vous changer la vie !

Comment la facturation électronique peut-elle être retardée et quelles en sont les conséquences ?

Le retard dans la mise en place de la facturation électronique peut être dû à divers facteurs, tels que le manque de ressources, la résistance au changement ou la complexité de la transition. Les conséquences peuvent inclure des pénalités, des retards dans les paiements et une perte de temps précieux.

Quels sont les outils et ressources disponibles pour faciliter la transition vers la facturation électronique ?

  • Logiciels de facturation électronique : ils sont spécialement conçus pour faciliter la création, l’envoi et la gestion des factures électroniques.
  • Formations et ateliers : des formations peuvent aider vos équipes à se familiariser avec la facturation électronique.
  • Guides et tutoriels : de nombreux guides sont disponibles en ligne pour vous guider à travers le processus de transition.
  • Assistance et support : choisissez un fournisseur qui offre un bon support client pour vous accompagner tout au long de la mise en œuvre.

En préparant bien votre transition et en choisissant les bons outils et ressources, la facturation électronique deviendra un atout précieux pour votre entreprise, vous permettant de gagner du temps, de réduire les erreurs et d’améliorer votre flux de trésorerie.

Est-ce que la facture électronique est obligatoire ?

Oui, à partir du 1er juillet 2024, la facture électronique deviendra obligatoire en France pour toutes les transactions entre entreprises (B2B) et entre entreprises et entités publiques (B2G). Cette mesure s’inscrit dans le cadre du plan de modernisation de l’économie et vise à améliorer l’efficacité, la transparence et la conformité des transactions commerciales.

Quelles sont les entreprises soumises à l'obligation d'émettre des factures dématérialisées ?

Toutes les entreprises, quelle que soit leur taille ou leur secteur d’activité, seront concernées par l’obligation d’émettre des factures dématérialisées pour leurs transactions B2B et B2G. Les auto-entrepreneurs et les petites entreprises ne sont pas exemptés de cette obligation, ce qui souligne l’importance de se préparer dès maintenant à cette transition.

Pourquoi passer à la facturation électronique ?

Le passage à la facturation électronique offre de nombreux avantages pour les entreprises :

  • Réduction des coûts : économie sur les frais d’impression, d’envoi postal et de stockage.
  • Gain de temps : automatisation des processus de facturation et réduction des délais de traitement.
  • Amélioration de la traçabilité : suivi en temps réel des factures et réduction des risques d’erreurs.
  • Renforcement de la sécurité : protection accrue contre la fraude et les altérations.
  • Contribution écologique : réduction de l’empreinte carbone grâce à la diminution de l’utilisation du papier.

Quelle est la réglementation concernant la facture électronique et les dates de mise en œuvre ?

La transition vers la facturation électronique est encadrée par la Loi de Finances de 2020 et 2021, et sa mise en œuvre sera progressive :

  • 1er juillet 2024 : Obligation pour toutes les grandes entreprises.
  • 1er juillet 2025 : Extension aux entreprises de taille intermédiaire.
  • 1er juillet 2026 : Application aux petites et moyennes entreprises.
  • 1er janvier 2027 : Généralisation à toutes les micro-entreprises.

Cette réglementation vise à uniformiser et sécuriser les transactions commerciales, tout en contribuant à la lutte contre la fraude fiscale. Les entreprises doivent donc s’assurer de se conformer à ces exigences dans les délais impartis pour éviter tout risque de pénalités.

logo Furious

Inscrivez-vous à notre newsletter

Vous recevrez chaque mois toute l’actualité de FURIOUS